Vous êtes ici » Accueil » Le transport en autocar » Autocar longue distance » Lignes nationales » Le marché des autocars « Macron » continue de se développer au 3ème trimestre (...)

Le transport en autocar
24 décembre 2018

Le marché des autocars « Macron » continue de se développer au 3ème trimestre 2018

Le 3ème trimestre 2018 a vu le marché des services librement organisés de transport par autocar poursuivre sa progression pour atteindre de nouveaux records du point de vue de l’offre comme de la demande. Avec près de 2,6 millions de passagers transportés, la fréquentation a progressé de 20% par rapport à l’été 2017. En parallèle, l’offre des 12 opérateurs actifs sur le marché dépasse désormais les 2 000 liaisons1 commercialisées et relie près de 300 villes2 de France, avec un nombre de départs quotidiens en hausse. Le taux d’occupation moyen des autocars se stabilise à 61 %, soit le même niveau que le trimestre précédent (et +8 % par rapport à l’été 2017).

LA FREQUENTATION ET LE CHIFFRE D’AFFAIRES UNE NOUVELLE FOIS A DES NIVEAUX RECORDS

Avec près de 2,6 millions de passagers et un chiffre d’affaires approchant les 40 millions d’euros (hors taxes), le marché des cars Macron atteint une nouvelle fois des niveaux records. Sur le troisième trimestre 2018, la fréquentation a augmenté de 20 % et le chiffre d’affaires de 17,6 % par rapport à la même période de l’année passée. Le taux d’occupation a également progressé sur un an, passant de 56,4 % à 61 %, soit le même niveau qu’au deuxième trimestre 2018.

Le dynamisme de la demande s’est davantage manifesté sur les liaisons transversales qui ont vu leur nombre de passagers croître de 26 % sur un an (contre +14 % pour les liaisons radiales). Depuis un an désormais, ce sont les liaisons transversales qui transportent la majorité des passagers (54 % ce trimestre). Depuis la libéralisation du marché domestique en août 2015, ce sont au total 20,8 millions de passagers qui ont emprunté les services librement organisés de transport par autocar.

Le pic de fréquentation observé chaque année pendant la période estivale est moins prononcé cette année. Avec une hausse de 8 % par rapport au deuxième trimestre 2018, le troisième trimestre 2018 se distingue de ceux de 2017 et 2016 qui avaient enregistré des hausses de l’ordre de 30 % par rapport au deuxième trimestre. Ceci confirme le caractère atypique du deuxième trimestre 2018 au cours duquel les mouvements sociaux dans le secteur ferroviaire avaient augmenté la fréquentation des autocars « Macron ».

La recette kilométrique des autocaristes connaît également une hausse (+ 2 % sur un an) pour atteindre 5 € hors taxes aux 100 km par passager. Cependant, le trajet moyen parcouru par passager est en baisse par rapport à l’été dernier (passé de 322 km à 307 km), ce qui fait mécaniquement tomber la recette moyenne par passager de 15,7 à 15,4 € hors taxes.

LE MAILLAGE TERRITORIAL CONTINUE DE S’ETENDRE EN LIEN AVEC LA SAISONNALITE

Sur le troisième trimestre 2018, le maillage de l’offre atteint un nouveau plafond avec 292 communes desservies par les opérateurs de services librement organisés, soit 22 de plus qu’à l’été 2017. Les 2 005 liaisons commercialisées par l’ensemble des opérateurs constituent également un nouveau point haut, en hausse de 25 % par rapport au troisième trimestre 2017.

Par ailleurs, l’évolution de l’offre continue de suivre la saisonnalité : 70 % des dessertes dont la commercialisation a cessé sont des stations de ski3, et les dessertes ouvertes ce trimestre sont pour plus de la moitié des villes côtières4. Enfin, 40 % des dessertes ouvertes ce trimestre5 ont déjà été commercialisées lors des périodes estivales précédentes.

LA CONCURRENCE ENTRE LES OPERATEURS SE MANIFESTE SUR UN « CŒUR DE MARCHE » CONSTITUE D’UN QUART DES LIAISONS QUI TRANSPORTENT 88 % DES PASSAGERS

Le marché se compose de 12 opérateurs dont 9 disposant d’une offre locale6, et 3 d’une offre nationale (Eurolines/Isilines, FlixBus et Ouibus). Ces derniers commercialisent 90 % de la totalité des liaisons. Depuis le 2ème trimestre 2018, 4 opérateurs commercialisent leurs offres sur la plateforme BlaBlaCar. FlixBus reste l’opérateur qui dispose de l’offre la plus diversifiée (65 % des villes desservies, 57 % des liaisons commercialisées), devant Ouibus (58 % des villes desservies, 36 % des liaisons commercialisées) et Eurolines/Isilines (32 % des villes desservies, 26 % des liaisons commercialisées). L’offre des départs est en hausse de 16 % sur un an et s’établit au niveau record de 952 départs quotidiens. Sur ce critère, FlixBus est désormais en tête (384 départs, soit 42 %), devançant Ouibus (383 départs, soit 41 %), et Eurolines/Isilines (156 départs, soit 17 %).

Les liaisons en concurrence constituent 25 % de l’offre de liaisons ouvertes à la commercialisation par les 3 principaux opérateurs mais concentrent 88 % de la fréquentation au troisième trimestre 2018. Ce « cœur du marché » concentre toujours depuis 2016 entre 85 et 90 % de la demande totale. Il représente 441 liaisons au 3ème trimestre 2018.

PROGRESSION DU NOMBRE D’EMPLOIS

Avec 2 558 ETP (emplois directs et emplois de conducteurs sous-traitants), le secteur emploie 273 ETP supplémentaires, soit une hausse de 12 % par rapport au troisième trimestre 2017. La part de conducteurs dans ces emplois reste stable avec 87 %.

TOP 10 DES LIAISONS LES PLUS FREQUENTEES AU 3 EME TRIMESTRE 2018

Téléchargez ci-dessous :

Infographie au 3e trimestre 2018


Source : ARAFER

Les atouts de l'autocar en 1 clic !

Top