Vous êtes ici » Accueil » Le transport de voyageurs » Services librement organisés / Cars Macron » Transport libéralisé par autocar : 2,52 millions de passagers au 2nd (...)

Le transport de voyageurs
22 octobre 2019

Transport libéralisé par autocar : 2,52 millions de passagers au 2nd trimestre 2019

Analyse du marché libéralisé des services interurbains par autocar - bilan du 2nd trimestre 2019 : hausse de la fréquentation et concentration.

La poursuite des promotions de FlixBus et Ouibus et les offres saisonnières estivales ont stimulé la fréquentation des services librement organisés de transport routier de voyageurs qui a atteint 2,52 millions de personnes au 2e trimestre.

Il s’agit d’un trimestre transitoire marqué par 2 événements :

  • d’une part l’achat des marques Eurolines/Isilines par FlixBus
  • et d’autre part le déploiement des nouvelles lignes de BlaBlaBus au sein duquel Ouibus sera intégré à partir du 3e trimestre.

4 opérateurs principaux

S’agissant des opérateurs régionaux, leur nombre reste stable à 5.
Dans la continuité du 1er trimestre, l’offre d’Eurolines/Isilines se réduit fortement, annonçant une potentielle disparition de ces marques sur les liaisons domestiques au profit de FlixBus.
De son côté, la marque Ouibus a disparu dès la fin du mois de juillet 2019 au profit de BlaBlaBus, qui a repris l’exploitation de toutes les liaisons correspondantes.
Ainsi, le marché national de transport routier librement organisé (SLO) est de facto en duopole à la fin du 2e trimestre.

Outre les 4 opérateurs principaux, 5 transporteurs régionaux opèrent des liaisons au 2e trimestre 2019.

Resalp ferme ses lignes pour la saison estivale et Migratour opère de nouveau après la pause hivernale.
Au-delà des fluctuations saisonnières, l’offre et la demande correspondantes aux opérateurs locaux évoluent très peu.

Offre de service

L’offre de service s’étoffe pour proposer un plus grand choix de liaisons (8% de plus sur un an pour atteindre 1 958 liaisons ce trimestre) tout en maintenant le nombre de kilomètres parcourus au niveau du 2e trimestre 2018 (environ 27500 km).
Ainsi, les 2 principaux opérateurs, FlixBus et Ouibus, augmentent respectivement leur nombre de liaisons de 22% et 28%, en parallèle des 145 liaisons créées sous la marque BlaBlaBus.

En parallèle, le nombre de départs quotidiens se redresse par rapport au 1er trimestre pour retrouver le niveau du 2e trimestre 2018, soit environ 850 départs par jour.

À volume de trajets constant, le réseau se contracte pour ne desservir que 263 villes (contre 278 l’année passée). Ce réseau réduit est aussi un réseau plus dense. Le nombre moyen de destinations par ville atteint 14,2, contre 12,7 il y a un an. Autrement dit, chaque ville du réseau SLO est reliée à 1,5 desserte supplémentaire en 1 an.

Les politiques promotionnelles, déjà observées au 1er trimestre, se poursuivent avec moins d’intensité. Si le prix moyen du billet est remonté à 12,4€ (contre 10,4€ au premier trimestre), il reste bien en-deçà de la moyenne saisonnière (établie à 15,5€ sur les 2 années précédentes).

Fréquentation et taux d’occupation

Ces offres tarifaires permettent aux opérateurs de dépasser la fréquentation du 2e trimestre 2018, en atteignant plus de 2,5 millions de passagers.
Cette hausse du nombre de passagers, combinée à la rationalisation de l’offre, permet d’atteindre un taux d’occupation des autocars record, atteignant plus de 62%.

Chiffre d’affaires

En contrepartie, la recette par autocar.km ne retrouve pas le niveau de 2018 (1,13€, soit 17 centimes de moins) et le chiffre d’affaire global, établi à 31,3 millions d’euros, ne reflète pas la hausse du nombre de passagers transportés, faisant perdurer des questions sur la rentabilité de l’activité SLO en France.

Note aux Rédactions

OPEN DATA : l’Arafer met à disposition du public l’ensemble des données produites pour la réalisation de ce bilan trimestriel, sous réserve de respect du secret des affaires, et publie à partir d’aujourd’hui ces jeux de données en open data.

Les chiffres des bilans trimestriels du marché du transport par autocar sont téléchargeables au format Excel sur le site internet de l’Arafer ainsi que sur la plateforme data.gouv.fr

Ils apportent un éclairage sur le fonctionnement et les évolutions du marché. Réalisé par l’Observatoire des transports et de la mobilité de l’Arafer, sur la base des données exhaustives collectées auprès des opérateurs, le dernier bilan ci-dessus porte sur l’activité réalisée entre le 1er avril et le 30 juin 2019.

L’Arafer publie le nombre total de passagers transportés sur les liaisons librement organisées. Tenue de respecter le secret commercial, elle ne divulgue pas les parts de marché des opérateurs.

Source : Arafer

Les atouts de l'autocar en 1 clic !

Top