Vous êtes ici » Accueil » Les services de la mobilité » Cars Macron » Rapport annuel 2018 sur le marché du transport par autocar et les gares (...)

Les services de la mobilité
5 août 2019

Rapport annuel 2018 sur le marché du transport par autocar et les gares routières – édition juillet 2019

Près de 9 millions de voyageurs transportés en 2018

Ce rapport analyse l’activité des transports par autocar libéralisés ainsi que les transports par autocar conventionnés départementaux et régionaux en 2018.
Il apporte également des éléments d’analyse sur les gares routières.

L’offre de transport routier librement organisé (SLO) a poursuivi son développement en 2018

Opérateurs

13 opérateurs ont commercialisé des services librement organisés (ci-après dénommés « SLO ») en 2018, soit 4 de plus qu’en 2017 (résultant de l’arrivée de 5 nouveaux entrants et de la sortie d’un opérateur actif en 2017).
L’offre demeure principalement structurée par les 3 opérateurs disposant d’un réseau d’envergure nationale : Eurolines/Isilines, FlixBuset Ouibus qui représentent plus de 99% de l’offre SLO exprimée en autocars.km.
Les 10 autres opérateurs, d’envergure régionale, représentent moins de 1% de l’offre globale.

Villes desservies

Au total, 328 villes françaises ont été desservies par les SLO pendant au moins un trimestre au cours de l’année (avec un record de 292 villes desservies au 3e trimestre), contre 302 en 2017 (9% en plus).
Le nombre de liaisons commercialisées a quant à lui bondi de 25% par rapport à 2017 pour atteindre 2 084 liaisons, dont 54% ont été commercialisées sur l’ensemble de l’année 2018.

Fréquence et taux d’occupation

Très nette augmentation de la fréquence des trajets, avec 843 départs quotidiens en moyenne, contre 707 en 2017 (18% en plus).

En 2017, le taux moyen d’occupation des autocars avait franchi pour la 1re fois la barre des 50%. En 2018, la rationalisation de l’offre, tant pour le réseau desservi que pour la fréquence proposée, a permis aux opérateurs d’atteindre un taux moyen d’occupation de 57,8%, avec un pic de 61,3% observé au 2e trimestre.

Pour référence, l’ADEME en 2017 estimait à 38% le taux moyen d’occupation à partir duquel le bilan environnemental de l’autocar devient positif. L’Autorité proposera lors des prochains rapports un bilan environnemental du transport par autocar plus détaillé.

Fréquentation

Avec près de 9 millions de voyageurs transportés en 2018, les services de transport routier par autocar librement organisés enregistrent une fréquentation en hausse de 26% par rapport à l’année 2017, soit 1,8 million de passagers supplémentaires. Le pic de fréquentation est atteint durant la période estivale, comme les années précédentes.

La distance moyenne parcourue par les passagers en 2018 est de 299 km, contre 316 km l’année précédente.

Près de 2 000 trajets en autocar ont été annulés sur un total d’environ 310 000 trajets programmés en 2018, soit un taux d’annulation de 0,6% sur l’année.

S’agissant de la ponctualité des services, environ 88% des quelques 308 000 autocars ayant effectivement circulé sont arrivés à leur terminus à l’heure ou avec un retard de moins de 15mn, les retards augmentant avec le nombre d’arrêts intermédiaires.

Les résultats économiques du secteur progressent

Signe de maturité du marché, la progression des résultats économiques des opérateurs SLO se poursuit en 2018 mais à un rythme bien moins soutenu que les années précédentes.
La recette moyenne aux 100 km atteint 4,9€ par passager et 114€ par autocar en 2018 (contre respectivement 4,7€ et 106€ en 2017), soit des taux de croissance respectifs de 4% et 7% sur 1 an.

L’analyse tarifaire des différents modes de transport montre l’autocar SLO comme un des modes les moins chers, et ce quelle que soit la distance parcourue. De plus, la tarification pratiquée par les opérateurs SLO est moins variable que celles des services aériens et ferroviaires, les tarifs variant peu pour des liaisons similaires.

Emploi

Au 31 décembre 2018, le secteur employait (emplois directs et en sous-traitance) 2 563 ETP (Équivalent Temps Plein) contre 2 343 fin 2017. Le secteur a donc permis la création de 220 ETP sur 1 an (9,4% de plus).

L’offre SLO est en concurrence indirecte avec d’autres modes de transport sur les liaisons très fréquentées et complémentaire sur les liaisons peu fréquentées.
Le croisement de différentes sources d’informations a permis à l’Autorité de réaliser une comparaison multimodale des offres de transport entre les services de transport par autocar (conventionnés et librement organisés), les services ferroviaires et aériens (conventionnés et commerciaux), et les services de covoiturage.

L’offre SLO apporte une réelle complémentarité dans l’offre de transport interurbain, notamment sur les liaisons peu fréquentées. En effet, 910 liaisons SLO commercialisées en 2018 n’avaient pas d’offre alternative de transport interurbain (commerciale ou conventionnée), soit 44% de l’offre totale. En particulier, l’autocar SLO fournit une offre complémentaire des autres modes sur les liaisons transversales, qu’elles soient infrarégionales ou inter-régionales.

L’offre de transport par autocar conventionné est dans sa quasi-totalité une offre complémentaire des autres services.

Les atouts de l'autocar en 1 clic !

Top