Vous êtes ici » Accueil » Le transport de voyageurs » Services librement organisés / Cars Macron » 1er semestre 2020 : la progression du marché des cars Macron stoppée par la (...)

Le transport de voyageurs
13 octobre 2020

1er semestre 2020 : la progression du marché des cars Macron stoppée par la crise sanitaire

Les opérateurs des services librement organisés (SLO) d’autocars ont connu un 1er et un 2e trimestres 2020 très différenciés. Les premiers mois de l’année ont vu une poursuite du développement du secteur observé depuis 2015, tandis que le deuxième trimestre a été marqué par l’arrêt inédit et quasi-total des services autocars en conséquence des mesures sanitaires liées à l’épidémie de Covid-19.

Si la fréquentation est quasiment stable au premier trimestre (entre 2 et 2,5 millions de passagers), elle s’effondre au deuxième, à un niveau historiquement bas (moins de 50 000 passagers).
Les reports des passagers en raison des mouvements sociaux subis par le transport ferroviaire en début d’année semblent avoir contre balancé, sur le premier trimestre, l’arrêt d’activité entamé le 17 mars.
Au deuxième trimestre, les opérateurs ont attendu que la demande se rétablisse et n’ont proposé que quelques liaisons habituellement parmi les plus fréquentées.

Un 1er trimestre en continuité, malgré l’arrêt lié à la crise sanitaire

  • Au 1er trimestre 2020, le nombre d’opérateurs et le nombre de dessertes sont stables par rapport à la même période en 2019. La quasi-totalité des opérateurs a dû interrompre les circulations commerciales le 17 mars, au début de la période de confinement.
  • Le nombre de liaisons proposées est en légère baisse par rapport au 1er trimestre 2019.
  • Le nombre de départs quotidiens des autocars SLO du 1er janvier au 17 mars s’établit à 822 départs, en augmentation sur un an.
  • Entre 2 et 2,5 millions de passagers ont été transportés au 1er trimestre 2020, un chiffre comparable à celui du 1er trimestre 2019, malgré l’arrêt de l’activité le 17 mars.
  • Le chiffre d’affaires du secteur s’établit entre 23 et 29 millions d’euros au 1er trimestre, à un niveau supérieur à ce qu’il était un an auparavant.

Une reprise tardive et limitée àa la fin du 2e trimestre

  • Seuls 4 opérateurs ont repris une activité à la toute fin du 2e trimestre 2020. BlaBlaBus et FlixBus, qui ont repris leur activité respectivement le 24 juin et le 18 juin, ont concentré leur activité sur une partie limitée de leurs réseaux respectifs et ont opéré moins de 30% des liaisons qu’ils avaient proposées l’année précédente.
  • L’offre en concurrence est limitée : seulement 69% des passagers circulant sur des liaisons opérées par les 2 opérateurs nationaux.
  • Sur les quelques jours exploités au 2e trimestre, le nombre de départs quotidiens observé sur la période effective d’exploitation des opérateurs s’élève à 113, moins que le niveau observé lors de l’ouverture du marché en 2015, indiquant une reprise lente de l’offre de transport en autocar sur cette période.
  • Entre 25 000 et 50 000 passagers seulement ont emprunté les SLO.
  • Le secteur subit pleinement la période de confinement national, enregistrant un chiffre d’affaires inférieur à 1 million d’euros ; la recette par passager aux 100km atteint 4,5 euros, un niveau relativement élevé montrant que les opérateurs n’ont pas procédé à des offres promotionnelles lors de cette reprise.

Dans le cadre de l’observation des offres de marché réalisée par l’Autorité, il est constaté que le trafic a progressivement repris au cours du 3e trimestre, sans toutefois retrouver son niveau du début d’année, et semble stagner ou décroître depuis fin août.

Source ART

Consultez :

Les atouts de l'autocar en 1 clic !

Top