Vous êtes ici » Accueil » La Fédération » Réseau territorial » La vie des régions » Midi-Pyrénées » MIDI-PYRENEES : Assemblée générale de la FNTV Midi-Pyrénées du 13 novembre (...)

La Fédération
17 novembre 2014

MIDI-PYRENEES : Assemblée générale de la FNTV Midi-Pyrénées du 13 novembre 2014

Devant une grande assistance particulièrement nombreuse de transports, d’autorité organisatrices et de partenaires, s’est tenue l’Assemblée Générale 2014 de la FNTV Midi-Pyrénées.

Les travaux sont ouverts par Isabelle Barrière, Présidente régionale. Puis Frédéric Domenge (Délégué régional) présente le rapport moral annuel.

Deux tables rondes étaient organisées sur des sujets d’actualité.
En préambule, il a été projeté un extrait de l’intervention d’Alain Vidalies, qui a été tournée à l’occasion du Congrès de la FNTV, le 8 octobre dernier.

-* Table ronde 1 - les lignes régionales et interrégionales où en est-on ?

Charles Marziani (Vice-président transports de la Région Midi-Pyrénées) fait part de ses craintes personnelles sur les annonces faites notamment vis à vis d’une concurrence possible avec les lignes ferroviaires actuelles. Pour lui, il ne peut y avoir de développement des transports publics dans une logique de compétition entre les modes. Puis il s’interroge sur les questions de financement de ces nouveaux services, car actuellement pour lui, il n’y a pas de modèle économique, ni de perspective de financement pérenne. Il s’interroge également sur la réforme territoriale qui sera l’objet de la table ronde suivante, en précisant que pour lui la Région Midi-Pyrénées ne doit pas évoluer dans ses frontières territoriales mais qu’une nouvelle étape de décentralisation serait la bienvenue.

Pour Jean-Franck Cornac (Directeur transports du Conseil Général du Tarn), le projet de loi annoncé par Emmanuel Macron est une réelle avancée et va proposer une réponse aux nouveaux besoins de mobilité. Car, s’il n’a y pas d’anticipation des besoins de mobilité grandissants, il y a un risque de saturation dans 5 à 10 ans. D’autre part, plus d’offre même si plusieurs modes font la même origine destination, chaque mode garde ses atouts, ce qui permet de ne pas les mettre en concurrence. En revanche, il va se poser la question de quelle gouvernance pour gérer ces nouveaux services ?

Enfin, Jacques Chauchard (Transporteur et Président de la FNTV Aveyron) indique qu’être complémentaire est naturel parce qu’à la base les besoins ont été clairement définis. Il cite les exemples de l’ouverture des lignes en Allemagne, il y a 18 mois et de l’Angleterre et de l’Espagne. Il ajoute enfin, que les transporteurs sont déjà prêts à se lancer dans la création Pas de lignes longues distances, parce qu’elles connaissent bien les besoins et qu’elles mises sur un minimum de rentabilité.

-* Table ronde 2- la réforme territoriale : départementaliste ou régionaliste ?

Après un propos introductif de Philippe Mallaroni (Universitaire et professeur au CNAM), Pierre-Olivier Carel (Responsable des affaires générales de la FNTV) s’est attaché à présenter le travail discret mais très méthodique de la Fédération sur un sujet particulièrement important avec la perspective de conseils régionaux coordonnateurs des transports routiers de voyageurs non urbains. Plusieurs questions sont soulevées sur les services non urbains au sein des PTU, les gares routières…. Rappelant les principaux axes de l’article 8 de la loi MAPTAM, et les échéances du 1er janvier 2017 et du 1er septembre pour les lignes régulières et les services spéciaux scolaires, il conclut son intervention en reprenant les propos de Michel Seyt au Congrès de la FNTV à l’adresse du Secretaire d’Etat à la réforme territoriale : la Fédération n’est ni régionaliste, ni départementaliste. Les transporteurs aspirent seulement à ce qu’on les laisse être des entrepreneurs.

Enfin, Laurent Cochain (transporteur dans les Hautes Pyrénées), apporte le point de vue opératif des entreprises. Il s’appuie notamment sur plusieurs exemples régionaux.

Chacune des tables rondes a été suivie d’un riche débat qui montre que ces deux sujets sont au cœur des préoccupations des autorités organisatrices et des transporteurs. Et que dans les deux cas, la réussite de ces deux changements significatifs dans la mobilité régionale, ne passera que par un dialogue constructif.

Espace adhérent

  • 13 juin 2019 Ordre du jour du Conseil des territoires du Mercredi 19 juin 2019
  • 13 juin 2019 Réservez votre jeudi 19 septembre pour l’événement EVE 2019
  • 13 juin 2019 Recherche de reclassement/inaptitude au travail
Recherche multicritères Répertoire des adhérents

Les atouts de l'autocar en 1 clic !

Top