Vous êtes ici » Accueil » La Fédération » Réseau territorial » La vie des régions » Aquitaine » AQUITAINE : Michel Seyt rencontre les adhérents de la FNTV

La Fédération
4 juillet 2010

AQUITAINE : Michel Seyt rencontre les adhérents de la FNTV

A l’invitation de Didier Laporte, Président de la FNTV Aquitaine et des adhérents de la région, Michel Seyt, Président de la FNTV, a participé au Conseil d’administration régional et à une table ronde intitulée « quel avenir pour le transport en commun ? »

Conseil d’administration

Au cours du Conseil d’administration, il a été notamment évoquée la représentation de la profession en Aquitaine ; Un enjeu important pour la profession.
La FNTV Aquitaine vient fait signer à tous les adhérents de l’Union régionale, et paraphée à l’unanimité, une charte d’engagement à la Fédération Nationale des Transports de Voyageurs. Un pas de plus dans la poursuite de l’unité syndicale en Aquitaine.
En fin de réunion, les représentants régionaux de la DREAL sont venus présenter leur mission et échanger avec les adhérents sur le ciblage des contrôles, les moyens d’actions. Sur les suites données, le rôle de la justice est également décisif notamment dans les instructions données aux parquets. Le débat très riche a permis de mettre en lumière un besoin de renforcement des contrôles sur les services « pirates » en provenance d’Espagne et sur les autocars assurant des liaisons entre le nord et le sud de l’Europe, voire l’Afrique du nord.

Table ronde : « Quel avenir pour le transport »

Animée par Didier Laporte, la table ronde de l’après-midi entre rapidement dans le vif su sujet. Michel Seyt a d’abord réagi au projet de loi en cours sur la réforme territoriale (évolution de la représentation politique dans les départements, compétences…) et sur les inquiétudes en matière budgétaire des départements.

Hervé Lucbereilh, Conseiller général des Pyrénées Atlantiques, souhaite que dans l’évolution des compétences, les conseils généraux conservent la compétence scolaire, car c’est une mission de proximité. Il précise que le choix de son département est résolument de ne pas créer de régie car le transport est un métier que les professionnels assurent très bien. A leur écoute, et pour leur répondre favorablement, il annonce que les contrats en cours seront d’une durée de 9 ans.

Pascal Morganti évoque un contexte qui évolue très vite et dont les codes changent. Le transport devient un acte de mobilité durable (Agenda 21) qui doit tenir compte de l’évolution de comportement des citoyens.

Puis la discussion s’engage avec la salle et les 50 entreprises présentes. La question de la concurrence déloyale des moins de 9 places est abordée au travers de plusieurs interventions : ministère de tutelle, social, contrôles, types de services… Pour la FNTV, le sujet est une vraie préoccupation d’actualité et une réflexion de fond est en cours. Puis Michel Seyt rappelle la position de la FNTV sur les 550 heures et sur la question du pré-équipement des autocars vis-à-vis de la loi sur les PMR.

Le mot de conclusion d’une table ronde très riche est apporté par Didier Laporte et ouvre déjà sur une très probable édition 2011.

Espace adhérent

  • 13 juin 2019 Ordre du jour du Conseil des territoires du Mercredi 19 juin 2019
  • 13 juin 2019 Réservez votre jeudi 19 septembre pour l’événement EVE 2019
  • 13 juin 2019 Recherche de reclassement/inaptitude au travail
Recherche multicritères Répertoire des adhérents

Les atouts de l'autocar en 1 clic !

Top